Birmanie : la junte a importé pour un milliard de dollars d'armes depuis le coup d'Etat de 2021, selon l'ONU

La plupart de ces armes proviennent de fournisseurs russes, chinois, singapouriens et indiens, pointe le rapporteur spécial de l'ONU pour les droits humains en Birmanie.
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Des soldats à Mandalay, en Birmanie, le 20 février 2021. (AFP)

Depuis son coup d'Etat de 2021, la junte birmane a importé pour un milliard de dollars d'armes qu'elle a utilisées "pour commettre des atrocités", dénonce le rapporteur spécial de l'ONU pour les droits humains en Birmanie, dans un rapport publié mercredi 17 mai. Les militaires ont tué "au minimum 3 500 civils" depuis le putsch et incarcéré plus de 20 000 prisonniers politiques, souligne Tom Andrews.

Au moins un milliard de dollars "d'armes, de technologies à double usage et de matériaux utilisés pour fabriquer des armes" ont été importés par la junte entre le 1er février 2021, jour du coup d'Etat, et décembre 2022, principalement en provenance de fournisseurs russes, chinois, singapouriens et indiens. "Les entités basées en Russie et en Chine sont essentielles à l'armée de Birmanie" pour obtenir des armements et des pièces détachées, écrit Tom Andrews dans son rapport.

"Ces armes et les matériaux nécessaires à leur fabrication ont continué à être acheminés sans interruption vers l'armée de Birmanie, malgré les preuves accablantes de sa responsabilité dans des crimes atroces", dénonce l'expert de l'ONU. Il cite la "brutale attaque" d'un village contrôlé par l'opposition, au cours de laquelle 170 personnes, dont des enfants, ont été tuées. Tom Andrews exhorte les Etats membres de l'ONU à appliquer des sanctions contre les marchands d'armes et les sources de devises étrangères.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.