Jeux Olympiques de Tokyo : des enjeux politiques

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 6 min.
Jeux Olympiques de Tokyo : des enjeux politiques
France Info
Article rédigé par
France Télévisions

En direct dans le 23 heures, Carole Gomez, directrice de recherche en géopolitique du sport à l’IRIS, revient sur le cas de l'athlète bélarusse Krystsina Tsimanouskaya qui a alerté le monde entier pour ne pas être rapatriée de force dans son pays.   

Inscrite sur la liste des participantes aux Jeux d’été de Tokyo du 100m et du 200m, Krystsina Tsimanouskaya a déclaré forfait dimanche 1er août. Officiellement d’après le comité olympique bélarusse, pour des raisons médicales dues à son état émotionnel et psychologique. En réalité, la sprinteuse a déclaré devant la presse présente à l’aéroport de Tokyo ce dimanche qu’il s’agit d’un pur mensonge. Elle a dévoilé que son entraîneur principal lui a signifié qu’un ordre "venu d’en haut" exigerait son retrait de cette olympiade. Pour rappel, le président du comité olympique du Bélarus n’est autre que Viktor Loukachenko, le fils du président Alexandre Loukachenko.     

Un appel à l’aide sur les réseaux sociaux

"Malheureusement, c’est quelque chose qui ne surprend pas même si là, cette affaire est particulièrement intéressante. On voit à quel point il y a eu une rapidité où tout s’est décanté via les réseaux sociaux. Cette athlète a passé un message à l’aide à travers son compte Instagram", explique Carole Gomez, directrice de recherche en géopolitique du sport à l’IRIS, en direct dans le 23 heures.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Biélorussie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.