Beyrouth : le centre culturel iranien cible d'un double attentat

Quatre morts et 70 blessés : c'est le bilan provisoire d'un double attentat qui s'est produit ce mercredi matin dans un quartier du sud de la capitale libanaise. L'attaque avait comme objectif le centre culturel iranien. Elle a été révendiquée par les Brigades Abdoullah Azzam, un groupe lié à Al Qaïda.  

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Selon les services de sécurité libanais, ce double attentat, qui a été commis à l'heure de pointe, est l'oeuvre de kamikazes, l'un circulant à moto et l'autre en voiture. Les deux véhicules, piégés, ont explosé à cinquante mètres l'un de l'autre. 

 

 L'opération a été revendiquée par les Brigades AbdoullahAzzam, un groupe lié à Al Qaïda qui a indiqué sur le réseausocial Twitter qu'il visait le centre culturel iranien.Cette opération a été revendiquée, sur le réseau social Twitter,  par les Brigades Abdallah Azzam, un groupe lié à Al Qaïda.

"Vos frères des Brigades Abdallah Azzam, compagnie Hussein ben Ali, revendiquent le double attentat suicide contre le centre culturel iranien" à Beyrouth.

Situé à proximité, un orphelinat a été touché par les déflagrations. Les vitres ont été soufflés et des enfants figurent parmi les victimes.

Ce quartier est un des fiefs du Hezbollah, la milice chiite engagée aux côtés des forces fidèles à Bachar al Assad dans la guerre civile en Syrie.