Cet article date de plus de douze ans.

Barack Obama tente de reprendre la main

Le président américain Barack Obama a donné une interview dimanche retransmise sur cinq chaînes de télévision
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Le président américain Barack Obama, lors de son intervention télévisée aux Etats-Unis, le 20 septembre 2009 (© France 2)
Le président américain Barack Obama a donné une interview dimanche retransmise sur cinq chaînes de télévisionLe président américain Barack Obama a donné une interview dimanche retransmise sur cinq chaînes de télévision

Son intervention avait pour objectif de reprendre la main, après la forte hostilité de la part du camp républicain en août, notamment sur son plan de système de santé.

Elle entre également dans le cadre d'une semaine qui s'annonce chargée pour le président américain, avec notamment la réception du GH20 à Pittsburgh, jeudi et vendredi prochains.

Barak Obama sera également pris par l'assemblée générale de l'Onu à New York mercredi et la rencontre avec ses homologues israéliens et palestiniens Benjamin Netanyahou et Mahmoud Abbas, mardi.

Système de santé


Le président américain a défendu lors de cette interview son plan de système de santé, pour contrer les vives critiques de l'opposition républicaine. Il a fermement contesté que ce plan impose de nouvelles taxes aux Américains et qu'il soit "extrémiste".

"Je crois que ce que nous proposons est une tentative très modeste destinée à faire en sorte que les familles qui travaillent dur aient une couverture médicale à laquelle elles puissent s'en remettre en toute sécurité. Il ne s'agit pas d'un plan extrémiste", a-t-il assuré.

la réforme, a-t-il dit, n'aura aucun impact fiscal sur les ménages gagnant moins de 250.000 dollars par an (170.000 euros). Le surcoût serait financé essentiellement par la chasse aux gaspillages et aux abus.

"Je peux toujours tenir cette promesse parce que, ainsi que je l'ai dit, les deux tiers de ce que nous avons proposé viendraient de l'argent qui est déjà dépensé dans le système de santé, mais mal dépensé. Et, ainsi que je l'ai dit, il ne s'agit pas pour moi de me lancer dans des affirmations délirantes", a-t-il dit.

Afghanistan


Barack Obama a déclaré qu'il avait l'intention de mettre au point une nouvelle stratégie en Afghanistan avant de décider si les Etats-Unis doivent y dépêcher de nouveaux renforts.

Il a d'autre part exprimé pour la première fois publiquement de sérieux doutes sur la régularité de la présidentielle afghane, une affaire qui lui complique encore la tâche à l'approche de grandes décisions sur l'envoi de renforts.

Bouclier antimissile


Il espère que l'abandon du projet de bouclier antimissile américain en Europe centrale, au profit d'une nouvelle formule plus souple, rendra la Russie "moins paranoïaque".

Enquête sur la CIA


Affirmant que "nul n'est au-dessus des lois", Barack Obama a opposé une fin de non recevoir à sept anciens directeurs de la CIA qui demandaient l'annulation de l'enquête sur les accusations de mauvais traitements subis par des prisonniers aux mains de l'agence de renseignement américaine.

Chômage
Le président américain a prévenu que le chômage aux Etats-Unis devrait encore empirer au cours des deux ou trois prochains mois.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.