Cet article date de plus de douze ans.

Barack Obama a reçu son prix Nobel de la paix avec "humilité" jeudi à Oslo, des mains du président du comité norvégien

"Je reçois cet honneur avec une profonde gratitude et une grande humilité", a dit le président américain, après avoir reçu sa récompense de Thorbjoern Jagland.Avec ironie, il a souligné recevoir ce prix 9 jours seulement après avoir décidé d'envoyer 30.000 soldats américains supplémentaires en Afghanistan pour "finir le boulot".
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 3 min.
Barack Obama à Oslo pour recevoir le prix Nobel de la paix (10 décembre 2009). (F2)

"Je reçois cet honneur avec une profonde gratitude et une grande humilité", a dit le président américain, après avoir reçu sa récompense de Thorbjoern Jagland.

Avec ironie, il a souligné recevoir ce prix 9 jours seulement après avoir décidé d'envoyer 30.000 soldats américains supplémentaires en Afghanistan pour "finir le boulot".

"Les outils de guerre ont un rôle à jouer pour préserver la paix. (...) Dire que la guerre est parfois nécessaire n'est pas un appel au cynisme, c'est la reconnaissance de l'histoire, des imperfections de l'homme et des limites de la raison (...) Comme tout autre chef d'Etat, je me réserve le droit d'agir unilatéralement si c'est nécessaire pour défendre ma nation (...) Je ne peux rester inactif face aux menaces qui pèsent sur le peuple américain. Car ne vous leurrez pas: le mal existe dans le monde (...) La non-violence n'aurait pas suffi à stopper les armées d'Hitler, ni à convaincre Al-Qaïda de déposer les armes", a-t-il ajouté, lors de la cérémonie officielle à l'Hôtel de Ville d'Oslo rempli de personnalités, dont la famille royale norvégienne et des artistes qui devaient se produire lors du traditionnel concert Nobel vendredi.

"C'est un prix qui fait appel à nos plus hautes aspirations: malgré la cruauté et la dureté de notre monde, nous ne sommes pas que les prisonniers du destin.", a-t-il déclaré.

"Nos actes font la différence et nous pouvons infléchir le cours de l'histoire vers davantage de justice", a-t-il ajouté admettant que sa distinction avait été critiquée, disant ne pas mériter de côtoyer des personnalités aussi prestigieuses que Martin Luther King et Nelson Mandela dans la galerie des lauréats Nobel.

Est aussi prévue à Stockholm la remise des Nobel de médecine, physique, chimie, littérature,économie.

Arrivé jeudi matin à Oslo d'où il repartira vendredi matin, M.Obama ne restera qu'une petite journée dans la capitale norvégienne alors que le programme Nobel officiel s'étale en général sur trois jours. Le président américain a renoncé à déjeuner avec le roi de Norvège, à tenir une conférence de presse et à participer au concert Nobel.

Une majorité de Norvégiens jugent impolie la décision de Barack Obama d'écourter considérablement le programme officiel prévu cette semaine à Oslo pour la remise du Nobel de la paix, révèle un sondage publié mercredi dans le journal norvégien Verdens Gang.

Le choix de M. Obama pour le Nobel de la paix avait créé la surprise générale, n'étant au pouvoir que depuis moins d'un an, n'ayant enregistré que de maigres résultats en politique étrangère et ayant hérité de deux guerres de son prédécesseur, en Irak et en Afghanistan.

Renfort des troupes US en Afghanistan
M. Obama a annoncé le 1er décembre l'envoi de 30.000 soldats supplémentaires pour tenter de stabiliser l'Afghanistan, portant le nombre total des militaires américains dans le pays à quelque 100.000. Sous sa présidence, le contingent américain dans le pays aura quasiment triplé. Lors d'une rencontre avec le Premier ministre norvégien Jens Stoltenberg avant la remise de son prix, le président américain a précisé qu'il n'y avait "aucune ambiguïté" sur la date de juillet 2011 pour entamer le retrait des troupes US d'Afghanistan.

De nombreuses organisations avaient prévu de manifester jeudi à proximité de l'hôtel où séjournera M.Obama à Oslo, notamment pour protester contre l'engagement accru en Afghanistan.

Plus de 2.000 policiers norvégiens, y compris des tireurs d'élite et des équipes cynophiles, sont mobilisés pour la remise du prix Nobel. Le gouvernement norvégien a débloqué un budget exceptionnel de 92 millions de couronnes (10,9 millions d'euros) pour les forces de sécurité déployées à l'occasion de la venue de M. Obama, soit 11 fois la somme remise au lauréat avec la médaille et le diplôme Nobel.

"Obama, tu as gagné le prix, maintenant mérite-le"
Deux Américains sur trois estiment que Barack Obama ne mérite pas le Nobel de la paix, selon un sondage paru cette semaine. Plusieurs organisations ont appelé à manifester jeudi à proximité de l'hôtel où séjourne le lauréat pour protester notamment contre l'engagement militaire en Afghanistan. Près de l'Institut Nobel, où il a signé le livre d'or, flottait une banderole "Obama, tu as gagné le prix, maintenant mérite-le".

Avant de lui remettre le prix, le président du comité Nobel, Thorbjoern Jagland, s'est employé à étouffer la voix de ceux qui déplorent une récompense prématurée. "L'histoire est remplie d'occasions perdues. C'est maintenant, aujourd'hui, que nous avons l'occasion de soutenir les idées du président Obama", a-t-il dit, précisant que le prix était "un appel à l'action pour nous tous".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.