Cet article date de plus d'onze ans.

Avec ses 828 mètres, elle abrite plus d'un millier d'appartements, des bureaux et un hôtel de luxe

Le souverain de Dubaï cheikh Mohammad ben Rached al-Maktoum l'a inaugurée lundi soir. Le record était détenu auparavant par la tour de Tapei 101 (508m) à Taïwan.La tour Khalifa, qui a coûté 1,5 milliard de dollars, est construite par Emaar Properties, groupe contrôlé en partie par le gouvernement d'un pays à l'image ternie par la crise de la dette.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
La Burg Khalifa de Dubaï, qui domine le désert de ses 828 m de haut. (AFP PHOTO/MARWAN NAAMANI)

Le souverain de Dubaï cheikh Mohammad ben Rached al-Maktoum l'a inaugurée lundi soir. Le record était détenu auparavant par la tour de Tapei 101 (508m) à Taïwan.

La tour Khalifa, qui a coûté 1,5 milliard de dollars, est construite par Emaar Properties, groupe contrôlé en partie par le gouvernement d'un pays à l'image ternie par la crise de la dette.

12.000 ouvriers ont participé à la construction de la tour de Dubaï.

Avec ses 160 étages, qui ont englouti 330.000 m3 de béton et 31.400 tonnes de barres métalliques, Burj Dubai est visible à 100 km à la ronde. La bâtiment à la base en forme de Y se rétrécit au fur et à mesure vers le haut. Il est prolongé par une structure en acier, qui se termine par une énorme flèche.

Il est l'élément central d'un gigantesque projet de 20 milliards de dollars incluant 30.000 appartements et le plus grand centre commercial du monde.

Dubaï, l'un des sept émirats des Emirats Arabes Unis (EAU), est connu pour son penchant à tous les excès: qu'il s'agisse des îles artificielles dessinant, ensemble, un palmier, ou de la piste de ski "en salle", que l'on peut descendre en admirant au loin les dunes du désert.

La confiance des marchés financiers dans l'émirat a été fortement entamée le 25 novembre par l'annonce que l'émirat pourrait demander un moratoire pour la dette de l'un de ses plus grands conglomérats, Dubai World. Le conglomérat public cherche à restructurer 22 milliards de dollars de dettes (15,3 milliards d'euros), ainsi que les créances de ses principales entreprises de promotion immobilière.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.