Cet article date de plus de dix ans.

Au lendemain d'un scrutin historique, la Tunisie attend les premiers résultats, après une mobilisation massive.

Les résultats du scrutin de dimanche, salué par la presse tunisienne et internationale, devraient être connus mardi. D"ici là, les procès verbaux, circonscription par circonscription, doivent être regroupés. Les premières estimations, partielles, semblent donner le parti islamiste Ennahda favori.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Les résultats du scrutin du 23 octobre 2011 seront dévoilés le mardi 25 octobre. (Lionel Bonaventure/AFP)

Les résultats du scrutin de dimanche, salué par la presse tunisienne et internationale, devraient être connus mardi. D"ici là, les procès verbaux, circonscription par circonscription, doivent être regroupés. Les premières estimations, partielles, semblent donner le parti islamiste Ennahda favori.

La commission électorale indépendante (Isie) n"a quant à elle pas encore fourni les premières tendances. En revanche, elle a déclaré de la participation « qu"elle franchissait toutes les attentes. » Sept millions d"électeurs étaient appelés aux urnes dimanche en Tunisie, pour élire une assemblée constituante. En attendant la proclamation des résultats officiels, les estimations dans quelques bureaux de vote et sur internet donnent de l"avance au parti islamiste Ennahda.

Ce scrutin, le premier depuis la chute de Ben Ali, est d"ores et déjà qualifié d"historique par la presse tunisienne, qui voit la démocratie en grande vainqueur. "Le rêve se réalise", titrait à la Une le quotidien arabophone Al Chourouk, qui annonce un "grand vainqueur: la Tunisie ". "Elections pluralistes? A Tunis? Sans Ben Ali? Oui!", s'exclamait pour sa part, presque incrédule, le quotidien francophone La Presse.

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-Moon a félicité lundi la Tunisie "pour la façon pacifique et ordonnée" dont s'est déroulé le scrutin. "Cette élection historique constitue une étape majeure pour la transition démocratique tunisienne et une avancée importante dans le processus de transformation démocratique en Afrique du Nord et au Moyen-Orient en général", a déclaré M. Ban dans un communiqué. La veille, le président américain Barack Obama et plusieurs capitales européennes avaient salué la mobilisation des électeurs et le bon déroulement du vote.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.