Zoom sur le business du cheveu en Chine

Perruques, mèches, les cheveux représentent un marché qui fait vivre quatre millions de personnes. Une enquête de France 2

FRANCE 2

En Chine, il existe un salon dédié aux cheveux. Perruques, postiches, mèches, extensions ou même broderies sont à la fête, qu'il s'agisse de cheveux naturels ou de cheveux synthétiques.

Ce salon international se tient une fois par an à Xuchang, dans la région du Henan. Ici, le business du cheveu est tout sauf anecdotique. "Il y a 1 000 entreprises dans ce secteur, plus des ateliers familiaux", explique Wang Ferong au journaliste de France 2 avant de préciser que "cela fait vivre quatre millions de personnes". 67% de la production est exportée. Rien que pour les États-Unis, cela représente 1,2 milliard de dollars.

Pénurie de cheveux ?

L'équipe de France 2 s'est rendue dans l'une des plus grandes entreprises de Chine consacrée aux cheveux. Elle travaille à 90% pour l'exportation. Elle traite le cheveu du début du ramassage à la finition la plus luxueuse. Elle fait dans le faux, travaille à la machine ou à la main, pour des perruques pouvant coûter jusqu'à 2 000 euros.

Le problème de cette industrie est l'approvisionnement en matière première. "On trouve de moins en moins de cheveux longs dans le monde. Ce n'est plus la mode", révèle le directeur général de "Rebecca". "Mais ce n'est pas un souci pour nous : nous avons 1 200 tonnes de cheveux en stock", ajoute-t-il.

Le JT
Les autres sujets du JT