Vente de sous-marins : le contrat du siècle entre l'Australie et DCNS

L'Australie a choisi la France et l'entreprise DCNS pour la construction de douze sous-marins. On parle déjà de huit milliards d'euros de retombées financières.

France 2

Douze sous-marins ultramodernes : une commande record et un succès commercial historique pour la France. Le sous-marin français choisi par l'Australie est le Barracuda, 97 mètres de long pour accueillir 60 membres d'équipage. Une propulsion diesel silencieuse qui rend l'engin quasi indétectable et un sonar ultra-sensible, le plus performant au monde selon ses concepteurs. 

Les sous-marins en fonction en 2027 

Montant total du contrat : 34 milliards d'euros pour douze de ces sous-marins. Une bonne nouvelle immédiatement saluée par François Hollande. Il est venu dès cet après-midi visiter l'entreprise qui construira les navires. Un contrat exceptionnel, signe de la compétitivité de l'industrie française selon François Hollande. "C'est une technologie particulièrement brillante que vous avez été capable de mettre au point. J'en ai été fier, car c'était tout le savoir-faire français", a déclaré le Président. Les sous-marins français étaient en compétition avec des concurrents japonais et allemand. À la clé en France, du travail pour 4 000 personnes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un modèle de sous-marin de DCNS commandé par l\'armée australienne. Photo diffusée par le groupe français le 22 avril 2016.
Un modèle de sous-marin de DCNS commandé par l'armée australienne. Photo diffusée par le groupe français le 22 avril 2016. (REUTERS)