Un orchestre nord-coréen à la salle Pleyel en mars

Cette rencontre se fera dans le cadre d'un programme d'échanges culturels entre la France et la Corée du Nord, pays avec lequel Paris n'entretient pas de relations diplomatiques officielles.

Un concert à la salle Pleyel (Paris), dirigé par Michel Tabachnik, le 9 novembre 2007.
Un concert à la salle Pleyel (Paris), dirigé par Michel Tabachnik, le 9 novembre 2007. (PATRICK KOVARIK / AFP)

Rencontre improbable dans une salle de concert mythique. Un orchestre nord-coréen va se produire avec le Philharmonique de Radio France à Paris, en mars, salle Pleyel, dans le cadre d'un programme d'échanges culturels, a annoncé mardi 21 février le maestro sud-coréen Chung Myung-Whun, directeur musical du Philharmonique.

Cet orchestre, baptisé Unhasu, est composé de 90 Nord-Coréens, dont 70 musiciens. Cent quarante musiciens des deux formations joueront des partitions de Johannes Brahms mais aussi des morceaux de musique non classique. "Je voulais au départ un orchestre composé de musiciens des deux Corées (…) mais c'était impossible, pour des raisons politiques", a déclaré le maestro, par ailleurs à la tête de l'orchestre de Séoul (Corée du Sud). "J'espère que les deux Corées pourront jouer ensemble, bientôt".

Ce projet avait été annoncé en septembre par Chung Myung-Whun, invité en Corée du Nord après avoir fait la connaissance d'un musicien nord-coréen, via l'ancien ministre français de la Culture Jack Lang. La France, qui n'entretient pas de relations diplomatiques avec la Corée du Nord, avait annoncé en 2011 l'ouverture à Pyongyang d'un bureau de coopération, notamment linguistique et culturelle.