Cet article date de plus de trois ans.

Thaïlande : plus de 100 forages réalisés pour tenter d'accéder aux enfants prisonniers de la grotte

Des lettres des douze enfants bloqués depuis 14 jours avec leur entraîneur de foot dans la grotte inondée ont été transmises samedi via les plongeurs.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des soldats thaïlandais participent aux opérations de sauvetage des enfants piégés dans la grotte de Tham Luang, en Thaïlande, le 6 juillet 2018. (YE AUNG THU / AFP)

Le temps est compté pour évacuer, avant l'arrivée des fortes pluies, les douze adolescents et leur entraîneur de football pris au piège depuis deux semaines dans une grotte inondée du nord de la Thaïlande. L'avertissement a été lancé, samedi 7 juillet, par le chef de la mission de sauvetage.

Les autorités veulent à tout prix éviter une extraction en plongée, jugée trop dangereuse. Les garçons, âgés de 11 à 16 ans, ne savent pas tous nager. Et un plongeur thaïlandais venu leur apporter de l'oxygène a trouvé la mort. Plus de cent forages ont donc été réalisés à la verticale. "Mais nous n'avons pas encore localisé leur position", a déploré le chef de la cellule de crise.

Lettre d'excuses de l'entraîneur aux parents

A l'intérieur de la grotte, les enfants sont "en bonne santé", a-t-il assuré, malgré les inquiétudes quant à la baisse du niveau d'oxygène. Des lettres écrites par les enfants ont été transmises samedi à leurs familles via les plongeurs. Ce sont les premières preuves de vie rendues publiques depuis mardi. 

"Ne vous inquiétez pas, papa et maman. Cela fait deux semaines que je suis parti, mais je vais revenir vous aider à la boutique", écrit un garçon. "Je vais bien, mais il fait un peu froid ici. Ne vous inquiétez pas pour moi. N'oubliez pas de me préparer une fête d'anniversaire", dit un autre. "Si je sors, s'il vous plaît, emmenez-moi manger du moo krata", dit un troisième, faisant allusion à un plat thaïlandais à base de porc grillé et de légumes.

L'entraîneur de football a lui aussi écrit une lettre aux parents, afin de s'excuser. "Merci pour tout le soutien moral. Je demande pardon à tous les parents", dit le jeune homme de 25 ans.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Asie-Pacifique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.