Cet article date de plus de six ans.

La justice indonésienne rejette l'ultime recours de Serge Atlaoui

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
La justice indonésienne rejette l'ultime recours de Serge Atlaoui
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

La cour de Jakarta a donné tort lundi 22 juin à la défense du Français, condamné à mort pour trafic de drogue, qui assure n'être venu que pour installer des machines dans ce qui était en fait un laboratoire de fabrication d'ecstasy.

Après le rejet du recours de Serge Atlaoui, ses avocats ont annoncé qu'ils allaient préparer d'autres actions. Ils veulent garder espoir. Pour le Français Serge Atlaoui, c'est une nouvelle désillusion. Ce lundi 22 juin, la justice indonésienne a rejeté, avec fermeté, le recours de ses avocats. "C'est une certitude, Serge Atlaoui est maintenant de retour sur la liste des personnes à exécuter", a annoncé le porte-parole du procureur.

Plusieurs semaines de répit

Le ramadan offre plusieurs semaines de répit à Serge Atlaoui. Sur place, son avocate ne désarme pas : "Nous sommes très déçus par cette décision et nous allons envisager d'autres voies légales pour faire innocenter notre client". Emprisonné depuis dix ans, Serge Atlaoui clame son innocence.

L'affaire commence en 2005 : le Français est arrêté au cours d'une opération antidrogue près de Jakarta. Cet artisan soudeur aurait été engagé pour installer des machines. Il s'agissait en fait d'un laboratoire clandestin d'ecstasy, mais Serge Atlaoui a toujours nié être au courant de ce qui s'y pratiquait. Il a été condamné à mort en 2007 et devait être exécuté le 25 avril dernier comme huit de ses codétenus, mais son nom a été retiré de la liste au tout dernier moment. La course contre la montre est à nouveau enclenchée.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Serge Atlaoui

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.