Indonésie : un espoir pour Serge Atlaoui ?

Depuis ce samedi 25 avril, le Français ne figure plus sur la liste des prochaines exécutions. Une équipe de France 2 revient sur cette nouvelle.

FRANCE 2

Du sursis pour Serge Atlaoui. Depuis ce samedi 25 avril, son nom ne figure plus sur la liste des prochaines exécutions. Le Français, condamné à mort pour trafic de drogue ne devrait donc pas être fusillé dans les 72 heures. Pour les neuf autres détenus regroupés sur une île prison indonésienne, le compte à rebours à commencé. La nuit dernière, tous ont été placés dans des cellules à l'isolement, comme le prévoit la loi indonésienne. Ce matin, leur famille et les ambassadeurs de leur pays d'origine sont arrivés sur place.

"Rester mobiliser"

Les soutiens de Serge Atlaoui étaient réunis cet après-midi à Paris. La plupart reste cependant inquiets. "Rien n'est encore certain, il faut justement rester mobilisé", confie un jeune homme au micro de France 2. Un autre rassemblement avait lieu à Metz (Moselle), ville natale de Serge Atlaoui. À la tribune, son frère est prudent : "Il faut continuer le combat avec détermination".

Le sort de Serge Atlaoui reste très incertain. Il fait toujours l'objet d'intenses tractations diplomatiques entre les gouvernements français et indonésiens.

Le JT
Les autres sujets du JT
Serge Atlaoui, Français condamné à mort pour trafic de drogue, en Indonésie, le 1er avril 2015.
Serge Atlaoui, Français condamné à mort pour trafic de drogue, en Indonésie, le 1er avril 2015. (ROMEO GACAD / AFP)