Quinze pays d'Asie et du Pacifique signent un vaste accord de libre-échange

La nouvelle zone de libre-échange englobe une population de plus de 2 milliards d'habitants.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le Premier ministre vietnamien Nguyen Xuan Phuc et son ministre de l'Industrie et du Commerce Tran Tuan Anh, lors de la cérémonie de signature du Partenariat économique régional global (RCEP) au sommet de l'Asean, à Hanoi le 15 novembre 2020. (NHAC NGUYEN / AFP)

Le multilatéralisme n'est pas mort. Quinze pays d'Asie et du Pacifique ont signé dimanche 15 novembre un important accord commercial de libre-échange. Il a été conclu à l'occasion de la clôture du sommet virtuel de l'Asean (l'Association des nations du sud-est asiatique), qui avait débuté jeudi.

Ce Partenariat régional économique global (RCEP) vise à créer une gigantesque zone de libre-échange entre la Chine, le Japon, la Corée du Sud, l'Australie et la Nouvelle-Zélande et les dix membres de l'Asean (Indonésie, Thaïlande, Singapour, Malaisie, Philippines, Vietnam, Birmanie, Cambodge, Laos et Brunei). 

Près d'un tiers du PIB mondial associé

Ce partenariat devient l'accord commercial le plus important du monde quand on prend en compte le seul produit intérieur brut (PIB), selon des analystes. Les membres du RCEP représentent 30% du PIB mondial et plus de 2 milliards d'habitants. 

Ce pacte, promu par la Chine, et dont l'idée remonte à 2012, est considéré comme la réponse de Pékin à une initiative américaine aujourd'hui abandonnée. La signature de cet accord intervient dans un contexte de forte crise économique en raison de l'épidémie de Covid-19 pour les dix membres de l'Asean.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.