Chine : Pékin en alerte rouge à la pollution pour le quatrième jour consécutif

La Chine est en alerte rouge à la pollution. Au moins 21 villes du pays ont pris des mesures drastiques exceptionnelles. Écoles et autoroutes sont fermées et des vols sont même annulés.

À Pékin en Chine, les jours passent et se ressemblent, l'air y est toujours aussi irrespirable. 300 microgrammes de particules par mètre cube d'air, c'est plus de huit fois le niveau recommandé par l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Depuis quatre jours, la Chine est en alerte rouge. Dans les rues, beaucoup de Pékinois ont sorti leur masque. "On reste à l'intérieur le plus possible", explique un homme.

L'alerte rouge devrait durer jusqu'à mercredi

Ce lundi 19 décembre, les crèches et les écoles sont restées fermées ainsi que les usines et les chantiers dans 21 villes autour de la capitale qui suffoquent elles aussi. La circulation est alternée. Plus de 3 000 policiers veillent au grain. "En fait, nous avons la preuve que toute cette pollution du nord du pays vient du charbon", explique Dong Liansai de Greenpeace Chine. Le niveau de pollution aux particules fines est de 319 à Pékin alors qu'il est de 60 à Paris. Cette alerte rouge, deuxième dans l'histoire du pays, devrait durer jusqu'à mercredi.

Le JT
Les autres sujets du JT
Pour se protéger de la pollution, les Pékinois sont invités à porter un masque avec filtre.
Pour se protéger de la pollution, les Pékinois sont invités à porter un masque avec filtre. (STEPHEN SHAVER / MAXPPP)