Cet article date de plus de sept ans.

Pékin pourrait taxer les berlines européennes

Selon "Les Echos", la Chine pourrait imposer des taxes douanières aux importations de voitures haut de gamme européennes, un marché dominé par l'Allemagne. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des berlines garées devant le siège de Mercedes-Benz, à Stuttgart (Allemagne), le 31 octobre 2008.  (MICHAEL DALDER / REUTERS )

Pékin veut montrer sa capacité de nuire à l'économie européenne. En réponse à la décision de la Commission européenne de taxer provisoirement les panneaux solaires chinois, la Chine a lancé mercredi une enquête antidumping sur les vins importés de l'UE, visant clairement la France. Vendredi 7 juin, Pékin se tourne vers Berlin, selon Les Echos. La Chine pourrait imposer des taxes douanières aux importations de voitures haut de gamme européennes : un marché dominé par les Allemands Mercedes et BMW. 

La Chine a encore "de nombreuses cartes en main" si sa querelle commerciale avec l'Union européenne n'est pas résolue de manière bilatérale, a prévenu jeudi Le Quotidien du peuple, organe de presse du Parti communiste chinois. Selon le quotidien économique, "une plainte contre les constructeurs automobiles du Vieux continent aurait ainsi été déposée auprès du ministère chinois du Commerce par des acteurs locaux (...) Il leur serait reproché de vendre à perte et de bénéficier de subventions".

L'Allemagne, partenaire de la Chine, s'était pourtant montrée défavorable à la taxe provisoire visant les panneaux solaires chinois, son ministre de l'Economie, Philipp Rösler, la qualifiant de "grave erreur". Mercredi, il avait dit craindre "une guerre commerciale" entre la Chine et l'Union européenne. 

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.