Le Sri Lanka soigne ses blessés

Lors la guerre civile au Sri Lanka (1983 à 2009), opposant l’armée aux Tigres tamouls, organisation séparatiste luttant pour la création d’un Etat indépendant dans l'est et le nord du pays, des milliers de combattants des deux camps ont été tués ou grièvement blessés.

Des vétérans sri-lankais, lors de l\'inauguration d\'un centre de soins pour anciens combattants à Kurunegala, le 22 janvier 2013. 
Des vétérans sri-lankais, lors de l'inauguration d'un centre de soins pour anciens combattants à Kurunegala, le 22 janvier 2013.  (AFP PHOTO/ Ishara S. KODIKARA)
Si près de 30.000 rebelles tamouls et plus 20.000 soldats ont péri dans le conflit, 30 à 50 000 civils y ont aussi laissé la vie.
 
Après la fin de la guerre, la communauté internationale et les associations de défense des droits de l’Homme ont accusé l’armée et la guérilla de crimes de guerre et ont réclamé une enquête indépendante.