Cet article date de plus de huit ans.

Le cyclone Ita balaie la côte est de l'Australie, sans faire de victimes

Le cyclone a perdu beaucoup d'intensité et a été rétrogradé en tempête tropicale de force 1.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Vue satellite du cyclone tropical Ita qui a frappé, le 12 avril 2014, l'est de l'Australie.  (NOAA / REUTERS)

Il a frappé moins fort que prévu. Le cyclone tropical Ita s'est abattu, samedi 12 avril, sur la côte est de l'Australie, provoquant des milliers de coupures de courant. Aucune victime ni destruction majeure n'ont cependant été enregistrées. La tempête, classée force 4 sur une échelle maximale de 5 en arrivant sur la côte est, a perdu de son énergie samedi matin et a été rétrogradée en tempête tropicale de force 1.

Elle se dirige désormais vers le sud du pays. Bien que son intensité a diminué, les autorités du Queensland indiquent que la tempête "continue à constituer une menace". "Tout phénomène au-delà des 80 km/h est dangereux", a déclaré le maire de Cook Shire à la télévision publique ABC. L'alerte au cyclone reste donc en vigueur à Port Douglas, Cairns et Cardwell, située à environ 1 500 kilomètres de Brisbane.

Glissements de terrain et évacuations

Dès vendredi soir, des dizaines de milliers d'habitants se sont mis à l'abri, s'attendant à de très fortes pluies et des vents soufflant jusqu'à 230 km/h. De nombreux Australiens ont rejoint des centres d'hébergement, emportant avec eux leurs effets personnels importants ainsi que des médicaments, de la nourriture et de l'eau.

Dans la soirée, le cyclone a provoqué des glissements de terrain à Cape Flattery, au nord de Cairns, la capitale du Queensland, dans le nord-est de l'Australie. Quelque 30 000 habitants ont été priés d'évacuer une large zone aux environs de Cairns.

Malgré la baisse d'intensité d'Ita, le premier ministre de la région, Campbell Newman, a recommandé à la population de ne pas sortir ou de rester dans les abris "jusqu'à ce que la tempête soit définitivement terminée". Il a également annoncé une réunion de son cabinet chargée d'étudier la possibilité de rétablir les lignes électriques et téléphoniques coupées le plus rapidement possible.

Le servicemétéo
évolue  et s’enrichit

découvrir les nouveautés

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.