Le combat d'une femme intoxiquée pendant la guerre du Vietnam par "l'agent orange"

Publié
Durée de la vidéo : 3 min.
Le combat d'une femme intoxiquée pendant la guerre du Vietnam par "l'agent orange"
France info
Article rédigé par
France Télévisions

"L'agent orange", un défoliant hautement toxique, a été déversé par l'armée américaine pendant la guerre du Vietnam. Une victime de 78 ans, qui cumule les maladies, s'est engagée dans un procès contre les multinationales qui l'ont fabriqué.

Pendant la guerre du Vietnam, l'armée américaine a déversé plus de quatre millions de litres de défoliants sur les forêts du pays. "L'agent orange" fait partie de ces produits. Il contient des produits hautement toxiques. L'objectif était de détruire la végétation pour débusquer l'ennemi. Seule, une Vietnamienne est en procès contre 26 multinationales qui l'ont fabriqué. La grand-mère, âgée de 78 ans, cumule les maladies.

Entre deux et cinq millions de Vietnamiens y ont été directement exposés

"J'ai des problèmes cardiaques, j'ai eu deux fois la tuberculose. Et, finalement, j'ai aussi un cancer", témoigne-t-elle. A 24 ans, elle avait rejoint le Front national pour la libération du sud-Vietnam qui combattait les Américains. Elle officiait comme reporter pour leur agence de presse. C'est à ce moment-là qu'elle est touchée par "l'agent orange". "J'ai reçu le poison en direct. J'ai pataugé aussi dans des flaques ou dans des marres où il y en avait plein", ajoute-t-elle. Entre deux et cinq millions de Vietnamiens y ont été directement exposés. Aujourd'hui encore, des enfants naissent difformes.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.