Cet article date de plus de deux ans.

Indonésie : les déchets, une mine d'or pour les villageois

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Indonésie : les déchets, une mine d'or pour les villageois
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

L'Indonésie veut renvoyer les déchets provenant de l'étranger, mais pour beaucoup d'Indonésiens pauvres, ces déchets représentent une source de revenus.

À Bangun, en Indonésie, les détritus sont partout. Chaque jour, une quarantaine de camions larguent des plastiques venus d'Occident. Une situation inquiétante pour l'environnement, mais les villageois y trouvent leur compte. La plupart trient les plastiques qu'ils revendent ensuite à des entreprises de recyclage. Aujourd'hui, le gouvernement veut limiter les importations de déchets alors ils sont inquiets.

Trop de plastique dans l'océan

"J'ai trois enfants à l'université et tout cela a été possible grâce à mon travail dans les déchets depuis 18 ans", explique un habitant. Depuis que la Chine a interdit l'importation de certains déchets, l'Indonésie est devenue la nouvelle destination des plastiques occidentaux. Le pays en importe 35 000 tonnes par mois. Une mine d'or que Bangun ne veut pas voir disparaître. Mais pour les défenseurs de l'environnement, c'est un vrai danger. L’Indonésie rejette entre 500 000 et 1,5 million de tonnes de déchets dans l'océan chaque année. Le pays s'est engagé à diviser ses rejets dans l'eau par trois d'ici cinq ans.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.