Cet article date de plus de six ans.

Des chercheurs s'intéressent aux kamikazes de la Seconde Guerre mondiale

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

En 1944, des Japonais effectuaient des missions suicides dans le Pacifique, pour nuire aux Américains.

Il y a 70 ans, une nouvelle arme de guerre apparaissait au cours de la Seconde Guerre mondiale. Il s'agit des kamikazes, ces pilotes japonais qui écrasaient leurs avions bourrés d'explosifs sur les navires américains dans le Pacifique. Le procédé a été inventé au Japon, en 1944.

"Nous nous sentions obligés d'obéir aux ordres"

Au total, 3 000 pilotes se sont sacrifiés durant ce conflit. Takehiko Ena aurait dû compter parmi eux. Mais une avarie sur son avion l'a empêché d'atteindre sa cible et lui a sauvé la vie. "Peu de pilotes ont refusé de décoller. Nous nous sentions obligés d'obéir aux ordres. Mais nous avons tous souffert jusqu'à la dernière minute", se souvenait le Japonais en 2009.
Pourtant, pendant la guerre, les affiches de propagande les représentaient comme des volontaires. Aujourd'hui, la réalité semble bien différente. Constance Sereni et Pierre-François Souyri, deux chercheurs, se sont intéressés à ces kamikazes. Ils sortent d'ailleurs un livre sur le sujet, à paraître chez Flammarion.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Asie-Pacifique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.