Chine : larguée par son petit ami, elle passe une semaine au KFC

Tan Shen, une Chinoise âgée de 26 ans, a tenté de se reconstruire après une rupture sentimentale en ingurgitant un maximum d'ailes de poulet. 

Tan Shen, une Chinoise de 26 ans, patiente au KFC après une rupture amoureuse, à Chengdu (Chine), le 18 octobre 2014.
Tan Shen, une Chinoise de 26 ans, patiente au KFC après une rupture amoureuse, à Chengdu (Chine), le 18 octobre 2014. (WU XIAOCHUAN / IMAGINECHINA)

Et sa rupture, c'est du poulet ? Tan Shen, une Chinoise âgée de 26 ans, a trouvé un moyen de se remettre de sa séparation : passer une semaine dans un fast-food KFC, à Chengdu (Chine). Selon Yahoo News (en anglais), qui raconte cette histoire mardi 21 octobre, la jeune femme est entrée dans le restaurant pour commander des ailes de poulet, son plat préféré, et s'est exclusivement nourrie de ses commandes durant sept jours. 

"J'étais déprimée, affirme-t-elle à Yahoo News. Je ne pensais pas rester longtemps, je voulais juste des ailes de poulet frites. Mais une fois que je me suis installée et que j'ai commencé à manger, j'ai décidé qu'il me fallait du temps pour réfléchir. Je ne voulais pas rentrer chez moi, il y avait trop de souvenirs [de son ancien petit ami]." 

La cliente passe inaperçue durant trois jours

Les employés ont mis trois jours pour se rendre compte de la présence continue de la jeune femme dans ce restaurant ouvert 24 heures sur 24. "On lui a demandé si elle allait bien, témoigne Jiang Li Lung, une employée du fast-food. Elle nous a dit qu'elle avait besoin de temps et a commandé une nouvelle boîte de chicken wings et une grande frite." Comme elle ne gênait personne, les employés lui ont dit qu'elle pouvait rester. "Après tout, c'est une cliente qui paie, même si elle est un peu bizarre." 

Au bout d'une semaine, Tan Shen en a fini avec ses ailes de poulet et pris son envol. L'arrivée des caméras et la lassitude de la nourriture KFC ont eu raison de son chagrin. "Je commençais à en avoir assez des ailes de poulet", reconnaît-elle. La jeune femme a démissionné de son travail et est repartie chez ses parents.