Cet article date de plus de huit ans.

MH370 : des familles de victimes chinoises mettent en doute les informations de la Malaisie

Elles réclament des renseignements et des explications précis sur l'enquête, de la part d'un responsable gouvernemental malaisien.

Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Des proches de passagers du vol MH370 réclament des explications devant le siège chinois de Malaysia Airlines, à Pékin (Chine), le 6 août 2015. (GREG BAKER / AFP)

Elles "exigent" des explications. Des familles des disparus chinois du vol MH370 ont exprimé, jeudi 6 août, de "sérieux doutes" sur l'annonce, par le Premier ministre malaisien, que le débris d'avion découvert à la Réunion appartenait bien à l'appareil de Malaysia Airlines qui a disparu en mars 2014.

Dans un communiqué rédigé à la main et transmis via les réseaux sociaux au nom de "tous les proches des passagers du MH370", elles ont réclamé qu'un représentant "de haut niveau" du gouvernement malaisien les rencontre à Pékin pour leur donner davantage de détails sur l'enquête.

"Ils nous mentent depuis le début"

La veille, plusieurs dizaines de proches s'étaient rassemblés devant les bureaux de la compagnie aérienne malaisienne, à Pékin. Et refusaient déjà de croire les déclarations du Premier ministre malaisien. "Ils nous mentent depuis le début", a lancé Zhang Yongli, dont la fille se trouvait à bord. "Je sais que ma fille se trouve quelque part mais ils ne veulent pas nous dire la vérité", a-t-il poursuivi, en agitant des drapeaux chinois et communiste.

Bao Lanfang, dont le petit-fils était aussi dans l'avion, a également accusé les autorités de mensonge. "Tout le monde nous ment", a-t-elle déclaré, avant de s'effondrer en pleurant. Un autre, dont le fils de 34 ans se trouvait à bord du vol, a mis aussi en doute les affirmations de Kuala Lumpur, préférant la prudence des autorités françaises qui ont évoqué de "fortes présomptions". "Comment peut-on dire que l'avion s'est abîmé sur la base d'un seul débris ? Il a pu provenir d'un autre avion."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.