Cet article date de plus de cinq ans.

Birmanie : Naypyidaw, une cité fantôme

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 5 min.
Birmanie : Naypyidaw, une cité fantôme
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Les rues de la ville sont désertes pourtant il y aurait un million d'habitants selon les autorités du pays.

Les journalistes de France 2 se sont rendus en Birmanie, dans la capitale, Naypyidaw. À 18 heures, un vendredi soir, les artères sont désertes. Pourtant, la mégalopole est six fois plus étendue que New York. Tout y est neuf. Mais sur les bords des routes, les seuls piétons sont les jardiniers chargés de l'entretien. Officiellement, la ville compte un million d'habitants, mais la réalité semble bien différente. C'est le général Than Shwe qui a construit Naypyidaw. Il a dirigé le pays pendant 20 ans à la tête de la junte militaire. L'homme était persuadé que l'ancienne capitale, Rangoun, allait être attaquée alors il a lancé ce projet.

Trois milliards d'euros évoqués

Sur les routes gigantesques, la circulation est inexistante. Seuls les fermiers y passent avec leurs troupeaux. La route servirait aussi de lieu d'entraînement pour l'armée.
 
Ici, tout est démesuré. Le Parlement comporte 32 bâtiments richement décorés.
 
De nombreux hôtels luxueux sont également vides. Le financement de la ville reste un mystère. Elle aurait coûté plus de trois milliards d'euros.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Asie-Pacifique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.