Attaque terroriste à Christchurch : la Nouvelle-Zélande, un pays meurtri

Deux mosquées ont été prises pour cible vendredi 15 mars en Nouvelle-Zélande, à Christchurch. Un ou plusieurs individus armés ont ouvert le feu sur les fidèles. Il y aurait au moins 40 morts et une vingtaine de blessés.

France 2

Il est 13h40 en Nouvelle-Zélande quand le pays est touché par deux fusillades dans des mosquées à Christchurch. Le pays, sous le choc, est dans l'effroi. "Ce que je peux dire, c'est qu'il est clair que c'est un de jours les plus sombres pour la Nouvelle-Zélande. C'est un acte de violence extraordinaire et sans précédent", a déclaré la Première ministre néozélandaise. Des scènes de terreur et une ville meurtrie. 

Soutiens sur les réseaux sociaux

"La ville est en état de siège, mais maintenant cela commence à se débloquer, ils ont laissé les parents venir chercher leurs enfants dans les écoles", explique Martine Marshall-Durieux, consule honoraire de France à Christchurch. Un cauchemar qui fait réagir les Néozélandais sur les réseaux sociaux, comme l'équipe de Rugby des All-Blacks, qui envoie toutes ses pensées aux personnes touchées par la tragédie. L'un de ses joueurs emblématiques, très ému, a même enregistré une vidéo.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le drapeau néo-zélanddais en berne au Parlement à Wellington, le 15 mars 2019, après les attentats de Christchurch.
Le drapeau néo-zélanddais en berne au Parlement à Wellington, le 15 mars 2019, après les attentats de Christchurch. (MARTY MELVILLE / AFP)