Cet article date de plus de neuf ans.

64 punks d'Aceh rasés contre leur gré par la police indonésienne

Leur faute: ils sont considérés comme une menace pour les valeurs islamiques. Fini les crêtes, piercings, chaînes et autres colliers de chiens... ils ont dû retirer leurs vêtements "sales" et se purifier dans la rivière. A la base de leur rééducation, la lecture du Coran qui doit leur faire retrouver le chemin de la raison.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : < 1 min.
A Aceh, en Indonésie, on ne plaisante pas avec les codes religieux. Les punks rasés seront rééduqués. (Agence)

Aceh (Indonésie) le 15 décembre 2011

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Asie-Pacifique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.