Cet article date de plus de six ans.

L'Arménie rend hommage à son douloureux passé

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

À Erevan se déroulent ce 24 avril les commémorations du centenaire du génocide arménien, où la présence de François Hollande fait figure d'exception sur la scène internationale.

C'est un drame historique qui divise le monde : reconnu par seulement 23 pays, dont la France depuis 2001, et l'Allemagne depuis le 23 avril, le génocide en 1915 d'1,5 millions d'Arméniens est commémoré ce vendredi 24 avril dans la capitale Erevan.
Avant une minute de silence au mémorial des victimes ce matin, François Hollande a déposé une fleur sur la couronne commémorative. Avec Vladimir Poutine, ils sont les deux seuls grands chefs d'État à participer aux cérémonies.

François Hollande exhorte la Turquie à reconnaître les faits

Il y a un siècle, 1,5 millions d'Arméniens étaient méthodiquement tués par des turcs ottomans. Après avoir cité des "déplacements forcés, déportations massives, exécutions sommaires, et abandons des plus fragiles dans le désert", le président français a appelé la Turquie a enfin reconnaître ce massacre. "Il y a en Turquie, des mots qui ont déjà été prononcés, mais d'autres sont encore attendus pour que le partage du chagrin puisse devenir le partage d'un destin".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Génocide arménien

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.