Arménie : des soldats brûlés au phosphore ?

Des soldats arméniens auraient été victimes d'attaques au phosphore durant le conflit qui a opposé récemment leur pays à l'Azerbaïdjan dans le Haut-Karabakh.

Des armes chimiques prohibées contenant du phosphore blanc ont-elles été utilisées lors du conflit entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan dans le Haut-Karabakh ? Pour des soldats arméniens hospitalisés depuis plusieurs semaines, la question se pose sérieusement. D'après les médecins et le personnel hospitalier, les blessures constatées donnent un indice sur la nature de l'arme utilisée. "Ce que nous supposons, c'est qu'il y a des brûlures causées soit par le phosphore, soit par d'autres produits chimiques," précise Karine Babaian, directirece adjointe de l'hôpital.

L'Azerbaïdjan contre-attaque

L'Azerbaïdjan a récemment rejeté ces accusations et a, à son tour, mis l'Arménie en cause pour l'utilisation de ces armes chimiques. Mardi 8 décembre, Jean-Yves Le Drian a appelé la communauté internationale à enquêter sur d'éventuelles exactions. Recep Tayyip Erdogan est quant à lui arrivé à Bakou pour assister à un défilé militaire prévu jeudi.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un soldat arménien, le 25 octobre 2020, pendant les combats entre les forces arméniennes et azerbaïdjanaises dans la région sécessionniste du Haut-Karabakh. 
Un soldat arménien, le 25 octobre 2020, pendant les combats entre les forces arméniennes et azerbaïdjanaises dans la région sécessionniste du Haut-Karabakh.  (ARIS MESSINIS / AFP)