Cet article date de plus de huit ans.

Amos Gitaï : "Rabin était vraiment un homme parfait" pour régler le conflit israélo-palestinien

Il y a 20 ans, le 4 novembre 1995, l’espoir d’une paix israélo-palestinienne a été assassiné à Tel Aviv lorsque les balles d’un extrémiste juif ont tué le Premier ministre Yitzhak Rabin. Amos Gitaï a fait un film sur cette journée, "Rabin, le dernier jour".
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
  (Amos Gitaï a présenté "Rabin, the last day" à la Mostra de Venise © Reuters /Tony Gentile)

Rabin, the last day (Rabin, le dernier jour) est un film de fiction, d'Amos Gitaï, nourri d’images d’archives, qui revient sur l’assassinat, le 4 novembre 1995, du Premier ministre israélien Yitzhak Rabin par un extrémiste israélien. Rabin, the last day (Rabin, le dernier jour) sort ce mercredi en Israël et le 16 décembre en France.

"Quand nous avons commencé ce film, chaque personne avait une idée très précise d’où il était le 4 novembre 1995. Moi j’étais allé voir ma mère qui venait d’être renversée par une voiture. Vers 22h, il y avait une émission sur le cinéma coupée par un breaking news sur les tirs sur Rabin. Nous sommes partis très vite pour aller voir les obsèques, " raconte Amos Gitaï.

Une grande perte pour la paix

Avec les obsèques d’Yitzhak Rabin c’est tout un chapitre de l’histoire d’Israël qui se refermait. "Rabin était vraiment un homme parfait pour essayer d’avancer dans cette relation très compliquée, la coexistence israélo-palestinienne. "

L’espoir d’une paix n’est pas mort et Amos Gitaï espère que "quelqu’un prenne le flambeau et continue le travail de Rabin. Depuis 20 ans nous sommes dans cette impasse et c’est une raison de faire un film pour trouver des idées pour l’avenir dans le passé. "

"Rabin était vraiment un homme parfait pour essayer d’avancer" dans le conflit israélo-palestinien, explique Amos Gitaï à Ersin Leibowitch
 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.