Cet article date de plus de sept ans.

Vidéo La rébellion des Indiens au Brésil

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Article rédigé par
France Télévisions

Leur chef Raoni sillonne la planète pour sensibiliser à la survie des siens face aux appétits industriels et miniers. A Brasilia, ils étaient 1 500 le jeudi 3 octobre à réclamer le respect de leurs droits. Trois cents d'entre eux ont tenté de forcer le Parlement.

La marche dure depuis deux jours pour ces mille à deux mille Indiens qui viennent investir Brasilia, très moderne capitale. A Sao Paulo, les Indiens d'Amazonie protestent sur la plus grande avenue contre des amendements qui réduiraient leurs droits récents, acquis par "la constitution de 1988, qui garantit {leur] territoire, [leurs] droits à la santé, à l'éducation et à l'agriculture", comme le rappelle ce chef guarani.

Si les Indiens représentent moins de 1 % de la population brésilienne (200 millions d'habitants), leur territoire en recouvre 13 %. Le Brésil veut de nouveaux barrages et des terres agricoles pour nourrir sa croissance, et les milieux économiques font pression pour changer la constitution.

"La jungle de béton est là, partout où l'on regarde, et le monde déborde", constate poétiquement ce manifestant. "Il faut qu'ils cherchent une meilleure manière de vivre." Un mouvement pacifique, mais des incidents sanglants ont opposé récemment la tribu guarani à des fermiers qui veulent étendre leurs exploitations - comme aux pires heures des années 60.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.