Que retenir du palmarès des Oscars ?

Plusieurs films traitant de questions sociétales ont été récompensés lors de la cérémonie organisée à Hollywood. Le Français Alexandre Desplat a reçu l'Oscar de la meilleure bande originale.

FRANCE 2

"En tant que Français, on est content d'être récompensés, car Alexandre Desplat, qui avait été nommé à six reprises par le passé, remporte enfin l'Oscar de la meilleure bande originale pour The Grand Budapest Hotel, sacré à quatre reprises", rapporte Jacques Cardoze, envoyé spécial de France 2 en direct de Los Angeles. Mathilde Bonnefoy, une monteuse franco-américaine, a reçu un Oscar pour Citizenfour, le documentaire sur Edward Snowden, le lanceur d'alerte qui avait révélé des informations sur la CIA.

John Legend en profite pour dénoncer les discriminations

"On retient que des films à dimension politique ou sociétale ont été récompensés, comme Selma, qui porte sur la vie de Martin Luther King. C'est le moment qu'a choisi le chanteur John Legend pour venir sur scène et expliquer qu'il y avait plus de Noirs emprisonnés dans les prisons américaines qu'à l'époque de l'esclavage, en 1850", explique le journaliste. Still Alice, film sur la maladie d'Alzheimer, a vu son actrice principale, Julianne Moore, récompensée par la statuette de meilleure actrice.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le réalisateur Alejandro González Iñárritu sur la scène des Oscars, à Los Angeles (Etats-Unis), le 22 février 2015.
Le réalisateur Alejandro González Iñárritu sur la scène des Oscars, à Los Angeles (Etats-Unis), le 22 février 2015. (ROBYN BECK / AFP)