Nicaragua : des étudiants assiégés

Alors qu'une partie de la population nicaraguayenne réclame le départ du président Ortega et de sa femme, les militaires n'hésitent pas à ouvrir le feu. Le 13 juillet, ils ont causé la mort de deux étudiants et en ont blessé 14 autre.

FRANCEINFO

Le 13 juillet dernier, quelque 200 étudiants se sont réfugiés dans une église de Managua, au Nicaragua. Il étaient retenus depuis 24 heures par un groupe armé favorable au président. Cela fait trois mois qu'une partie de la population est descendue dans la rue pour protester contre le pouvoir en place. Elle réclame la démission du président Ortega et de sa femme, la vice-présidente Rosario Murillo. Leurs opposants les accusent d'avoir instauré une dictature corrompue.

Deux morts et 14 blessés

"Il est possible qu'on ait plus que quelques minutes à vivre", explique une jeune fille dans une vidéo. "Maman ! Maman, pardonne-moi ! Je suis allée défendre ma patrie. Je t'aime", ajoute-t-elle ensuite. "À ma mère que n'ai pas vue depuis avril, depuis que je suis parti, je voudrais lui dire que je l'aime beaucoup et que je ne regrette rien", explique un jeune homme dans une autre vidéo.Les paramilitaires pro-Ortega ont donné l'assaut vers midi le 13 juillet, faisant deux morts et 14 blessés. Les autres étudiants ont pu rejoindre leur famille.

Manifestation près de Managua, au Nicaragua, le 16 juillet 2018. 
Manifestation près de Managua, au Nicaragua, le 16 juillet 2018.  (MARVIN RECINOS / AFP)