Cet article date de plus de sept ans.

Mexique : une invitation à un anniversaire reçoit plus d'un million de réponses

Le phénomène a déclenché de nombreux commentaires et messages humoristiques d'internautes ainsi que des parodies.

Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min
Capture écran de la vidéo Youtube "Viral invitacion 15 anos de Ruby", le 7 décembre 2016. (THERIKARDOTJ)

"Bonjour, comment ça va ? Nous vous invitons le 26 décembre aux 15 ans de notre fille, Rubi Ibarra Garcia, dans la localité de La Joya", indique dans une vidéo postée dimanche 4 décembre, sur Facebook, le père de Rubi Ibarra Garcia, Crescencio Ibarra.

En quelques jours, cette invitation est devenue virale et plus d'un million de personnes ont indiqué vouloir y assister. Dans la vidéo, coiffé d'un chapeau de cow-boy, Crescencio Ibarra y énumère les noms des groupes de musiciens qui joueront ce soir-là et annonce qu'une course de chevaux aura lieu permettant de décrocher un prix d'environ 464 euros.

"C'est devenu incontrôlable"

Mercredi, plus d'1,2 million de personnes indiquent sur le réseau social vouloir assister à l'événement qui se tiendra dans un village de 200 habitants, près de San Luis Potosi (nord), tandis que plus de 300 000 se disent intéressées.

Notre intention était "d'inviter nos amis, les gens de la région à travers un média local mais c'est devenu incontrôlable", a regretté sur la chaîne TV Azteca, Anaelda Garcia, la mère de Rubi Ibarra Garcia. Le phénomène a aussi déclenché de nombreux commentaires et messages humoristiques d'internautes, tandis que des fausses publications parodiaient les réponses d'hommes politiques et artistes confirmant leur présence à l'"événement".

Des parodies de l'invitation

Aux Etats-Unis, l'acteur mexicain Gael Garcia Bernal s'est prêté lors d'un programme télévisé à une parodie de cette invitation aux "15 ans de Rubi" où il incarne le père de la jeune fille. Rubi Ibarra Garcia, elle, a vécu avec angoisse ce déferlement de messages, craignant que la fête soit menacée, selon ses parents. "Pendant deux jours, elle a été triste, c'est une enfant, elle est jeune, mais ça va mieux maintenant", a indiqué son père à TV Azteca.

La mère a raconté que le détournement qui l'avait le plus amusée suggérait que Donald Trump et le président mexicain Enrique Peña Nieto étaient tombés d'accord "pour que les immigrés clandestins (vivant aux Etats-Unis) puissent assister aux 15 ans de Rubi" et retourner ensuite sans encombre de l'autre côté de la frontière.

Surfant sur le phénomène, la compagnie aérienne mexicaine Interjet a même lancé une promotion sur Twitter pour assister à l'événement avec le slogan suivant: "Tu vas aux 15 ans de Rubi ? Nous t'offrons jusqu'à 30% de réduction sur ton vol vers San Luis Potosi".

En Amérique latine, l'anniversaire des 15 ans appelé "quinceañera" (quinzième année) donne lieu pour les jeunes filles à des fêtes souvent somptueuses dans lesquelles les familles, même modestes, dépensent des sommes considérables.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.