Les vrais "Affranchis" arrêtés à New York, 35 ans après les faits

Vincent Asaro, un mafieux de 78 ans, impliqué dans le braquage spectaculaire raconté dans le film de Martin Scorsese, est jugé. 

Vincent Asaro, un mafieux de 78 ans, a été arrêté le 23 janvier 2014 à son domicile, à New York. 
Vincent Asaro, un mafieux de 78 ans, a été arrêté le 23 janvier 2014 à son domicile, à New York.  (BRENDAN MCDERMID / REUTERS)

Leur casse spectaculaire est passé à la postérité grâce aux Affranchis de Martin Scorsese. Trente-cinq ans après les faits, Vincent Asaro, un mafieux de 78 ans, a été arrêté, jeudi 23 janvier à son domicile d'Howard Beach, dans l'arrondissement du Queens, à New York, ainsi que quatre complices présumés, dont son fils, indique le site Metronews

Cet ancien "street boss" de la famille Bonanno, l'une des cinq familles new-yorkaises liées à la Cosa Nostra, a comparu devant un tribunal fédéral de Brooklyn. Légèrement voûté, cheveux lissés vers l'arrière, vêtu d'un simple pull, il a plaidé non coupable des charges retenues contre lui : racket et extorsion. Il est aussi accusé du meurtre d'un informateur présumé, Paul Katz, disparu en 1969. Il risque la prison à vie pour ces faits, qui datent de près de 45 ans.

Un butin de 20 millions de dollars

Des cinq hommes arrêtés jeudi au petit matin, Vincent Asaro est le seul directement lié au braquage de 1978. Son rôle exact n'est cependant pas précisé dans l'acte d'accusation. Le braquage, commis à l'aéroport JFK, le 11 décembre 1978, avait défrayé la chronique. Ce casse, le plus important jamais commis aux Etats-Unis, avait rapporté cinq millions de dollars en argent liquide et un million en bijoux, l'équivalent de 20 millions de dollars actuels. Le butin n'a jamais été retrouvé. 

"Ces affranchis pensaient qu'ils pouvaient voler, tuer, et faire tout ce qu'ils voulaient", a souligné jeudi un responsable du FBI, George Venizelos. Ils pourraient bien payer leurs actes, désormais.