Le vice-président américain va présider un groupe de travail sur la violence par armes à feu

Avec cette instance, Joe Biden devrait réfléchir aux moyens de réglementer la vente de fusils d'assaut et de chargeurs à forte capacité.

Le vice-président américain, Joe Biden, arrive à l\'aéroport international de Mexico (Mexique), le 30 novembre 2012.
Le vice-président américain, Joe Biden, arrive à l'aéroport international de Mexico (Mexique), le 30 novembre 2012. (EDUARDO VERDUGO / AFP)

Le président américain Barack Obama devrait nommer mercredi 19 décembre son vice-président Joe Biden à la tête d'un groupe de travail sur la violence par armes à feu, après la récente tuerie dans une école du Connecticut. Cette information a été révélée par le New York Times et le Washington Post (articles en anglais), qui citent des responsables de la Maison Blanche.

Ce groupe de travail gouvernemental devrait travailler sur les moyens de réglementer la vente de fusils d'assaut et de chargeurs à forte capacité. Il se penchera aussi sur des politiques relatives à la santé mentale et la violence dans la culture populaire. Depuis la fusillade meurtrière de vendredi dernier dans l'école Sandy Hook de Newtown (Connecticut, nord-est), qui a fait 27 morts dont 20 enfants, le président Obama a promis d'agir contre la violence par armes à feu.

Mardi, le porte-parole de la Maison Blanche, Jay Carney, a indiqué que Barack Obama "soutenait activement" les efforts menés au Congrès pour ré-imposer une loi visant à bannir les fusils d'assaut. Une proposition que compte introduire en janvier au Congrès la sénatrice démocrate de Californie Dianne Feinstein. Il a ajouté que le président était également favorable à combler le vide juridique qui permet actuellement d'acheter des armes auprès de vendeurs privés (dans les foires aux armes par exemple) sans vérification préalable.