Le meurtre de Trayvon Martin soulève l'Amérique

Un mois après l'assassinat d'un adolescent noir en Floride, les manifestations se multiplient aux Etats-Unis pour réclamer "justice" et dénoncer un crime raciste.

Un mois après l'assassinat d'un adolescent noir en Floride, les manifestations se multiplient aux Etats-Unis pour réclamer "justice" et dénoncer un crime raciste.

119
En pleine campagne présidentielle, le meurtre de Trayvon Martin (photo), un adolescent noir de 17 ans, bouleverse l'Amérique. JONATHAN ERNST / REUTERS
219
Le 26 février 2012, alors qu'il rentrait chez lui après avoir acheté des sucreries, Trayvon Martin a été abattu par George Zimmerman, un homme qui effectuait des rondes de surveillance dans un quartier de Sanford (Floride). REUTERS
319
Alors que George Zimmerman est toujours en liberté après avoir invoqué la légitime défense, des manifestations pour dénoncer un crime jugé raciste et réclamer justice se multiplient dans tout le pays. DAVID MCNEW / REUTERS
419
Samedi 24 mars, des milliers de manifestants se sont rassemblés dans de nombreuses villes des Etats-Unis pour réclamer "justice" pour Trayvon. ANDREW BURTON / GETTY IMAGES
519
La mort du jeune garçon a relancé le débat sur une loi votée en 2005 en Floride avec le soutien du lobby des armes, la NRA. AP / SIPA
619
Baptisé "Stand your ground" ("Défends ton espace"), ce texte autorise un citoyen à utiliser une arme mortelle plutôt que de battre en retraite lors d'une altercation. MARIO TAMA / GETTY IMAGES
719
Les faits se sont déroulés alors que George Zimmerman, 28 ans, effectuait sa ronde dans un quartier récemment victime de plusieurs cambriolages. Ce soir-là, il appelle le 911 pour signaler "un comportement suspect". MARIO TAMA / GETTY IMAGES
819
Sur la bande enregistrée rendue publique, on l'entend déclarer à la police : "Il y a un type louche qui se balade (…). On dirait qu'il est noir, et il porte un sweat à capuche sombre et a un truc dans les mains, mais je ne sais pas trop ce que c'est." JONATHAN ERNST / REUTERS
919
Se sentant poursuivi, Trayvon, alors au téléphone avec sa petite amie, lui aurait alors confié sa peur et aurait décidé d'enfiler la capuche de son sweat-shirt et d'accélérer le pas. DAVID GOLDMAN / AP / SIPA
1019
Quelques minutes plus tard, on retrouve l'adolescent mort, touché d'une balle à l'abdomen et serrant dans ses mains un paquet de bonbons Skittles et une canette de thé glacé Arizona. DAVID GOLDMAN / AP / SIPA
1119
Ces objets sont aujourd'hui devenus les symboles d'une mort jugée plus que suspecte par bon nombre d'Américains. JOE RAEDLE / GETTY IMAGES
1219
Quant à Zimmerman, il a été retrouvé saignant du nez, une blessure à la tête. Il a invoqué la légitime défense, indiquant avoir été attaqué par Trayvon Martin alors qu'il retournait à son véhicule. AP / SIPA
1319
Le ministère américain de la Justice, le procureur du district central de Floride et le FBI ont ouvert une enquête. Un grand jury doit se réunir le 10 avril pour décider si les accusations sont suffisantes pour poursuivre George Zimmerman. THE WASHINGTON POST / GETTY IMAGES
1419
Vendredi 23 mars, le président américain Barack Obama s'est exprimé sur l'affaire en déclarant : "Je ne peux imaginer ce que traversent les parents [de Trayvon Martin]". Et d'ajouter : "Si j'avais un fils, il ressemblerait à Trayvon." DAVID MCNEW / REUTERS
1519
La même semaine, des manifestations ont rassemblé des milliers de personnes autour d'un slogan commun : "Nous sommes Trayvon Martin." JONATHAN ALCORN / REUTERS
1619
De nombreuses personnalités, comme Jennifer Granholm (photo), l'ancienne gouverneure démocrate du Michigan, ou encore des sénateurs ont posé en "hoodie" (sweat à capuche) afin de dénoncer les stéréotypes. SIPA
1719
Le basketteur de Miami LeBron James a joué ce week-end contre Detroit en arborant un message sur ses baskets. REBECCA COOK / REUTERS
1819
De nombreuses voix s'élèvent dans tout le pays pour critiquer le "profilage racial" des forces de l'ordre. AP / SIPA
1919
Lundi 26 mars 2012, un mois jour pour jour après le drame, des centaines de personnes ont manifesté à Sanford (Floride) pour demander l'arrestation de George Zimmerman. OCTAVIAN CANTILLI / REUTERS