Cet article date de plus de sept ans.

Falcao, footballeur star en Colombie, dénonce l'utilisation de son image en campagne électorale

"Je ne soutiens aucun parti politique, ni aucun candidat au Congrès", a assuré le sportif sur Facebook, après que son image a été utilisée au cours de la campagne pour les législatives dans son pays.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le footballeur Falcao lors d'un match entre la Colombie et la Belgique à Bruxelles, le 14 novembre 2013. (JOHN THYS / AFP)

Le sportif est adulé dans son pays natal, à tel point que les politiques n'hésitent pas à jouer sur sa cote de popularité. La star du football colombien, Radamel Falcao, a dénoncé lundi 24 février l'utilisation de son image au cours de la campagne pour les législatives du 9 mars, menaçant d'engager des poursuites.

"Je ne soutiens aucun parti politique, ni aucun candidat au Congrès", a indiqué Falcao dans un message publié sur sa page Facebook. "Ceux qui ont utilisé mon image l'ont fait sans mon consentement", poursuit l'attaquant de la sélection nationale et de l'équipe de l'AS Monaco, rappelant que son nom constitue une marque déposée.

Falcao menace

Selon la presse locale, Falcao est apparu dans un photo-montage de campagne d'un candidat aux législatives, Jorge Franco Pineda. Ce dernier s'est excusé en expliquant que ces images, qui représentent plusieurs sportifs colombiens, avaient été diffusées par un club soutenant sa candidature. Il a assuré qu'elles avaient été retirées des réseaux sociaux où elles circulaient.

D'après les médias colombiens, un autre candidat, Fabio Cifuentes, aurait aussi utilisé l'image de Falcao sur ses affiches, jouant sur l'espoir du pays de voir sa vedette blessée récupérer à temps pour participer à la Coupe du monde de football au Brésil. Le candidat devra renoncer à son slogan – "Oui, Falcao va au Mondial. Oui, Fabio Cifuentes va au Sénat. Rien n'est impossible pour Dieu !" – car le footballeur a prévenu, il engagera si besoin "les actions légales nécessaires".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Amériques

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.