Cet article date de plus de neuf ans.

La police de New York tente un coup de pub sur Twitter, les internautes se retournent contre elle

En demandant aux internautes de poster sur Twitter des photos d'eux avec des policiers, le NYPD a reçu des dizaines de photos dénonçant la brutalité des forces de l'ordre.

Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Des policiers arrêtent un manifestant du mouvement Occupy Wall Street, le 17 septembre 2012. (EMMANUEL DUNAND / AFP)

La police de New York doit s'en mordre les doigts. En demandant aux internautes, mardi 22 avril, de poster sur Twitter des photos d'eux interagissant avec des policiers, le célèbre NYPD (New York Police Department) ne se doutait sans doute pas qu'elle recevrait, en retour, d'innombrables photos dénonçant la brutalité policière.

"Possédez-vous une photo avec un membre de la police ? Tweetez-la avec le hashtag #myNYPD. Elle sera peut-être mise sur notre page Facebook", avait lancé sur Twitter en début d'après-midi le compte officiel de la police NYPD News, en y joignant une photo.

Le résultat ne s'est pas fait attendre, avec un flot ininterrompu de commentaires et de photos montrant des clichés d'arrestations de manifestants, un policier tirant les cheveux d'une jeune femme noire menottée, d'autres encadrant un homme de 84 ans au visage ensanglanté, arrêté pour avoir traversé une rue en dehors des clous. Les commentaires dénonçaient aussi les pratiques policières du "stop and frisk", des fouilles impromptues visant surtout les jeunes noirs et latinos.

 

"La police aide un jeune homme à se lever et à s'habiller", tweete ironiquement le compte Copwatch.

Face à ce déferlement, la police s'est bornée à retweeter les clichés postés par les quelques internautes ayant décidé de jouer le jeu. En revanche, aucune photo "d'interaction" avec les New-Yorkais n'a été postée sur sa page Facebook.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.