L'hommage écourté d'un élu américain à Trayvon Martin

Le représentant noir de l'Illinois Bobby Rush a enlevé sa veste, couvert sa tête avec sa capuche et chaussé des lunettes de soleil, mercredi, pour rendre hommage au jeune de 17 ans tué le 26 février en Floride.

Francetv info

Un élu qui portait, mercredi 28 mars, un vêtement à capuche à la Chambre des représentants américaine en hommage à Trayvon Martin, un jeune Noir tué en Floride, a été réprimandé par le président de séance qui lui a demandé de sortir.

Le représentant noir de l'Illinois Bobby Rush a enlevé sa veste, couvert sa tête avec sa capuche et chaussé des lunettes de soleil, pour rendre hommage au jeune homme de 17 ans tué le 26 février dernier à Sanford, alors qu'il rentrait chez lui après avoir acheté des sucreries.

Trayvon Martin, qui portait un vêtement à capuche, était non armé et a été abattu par George Zimmerman, qui effectuait des rondes de surveillance dans son quartier, dans la banlieue d'Orlando (Floride).

Selon Bobby Rush, le jeune homme a été la cible du tireur à cause de sa couleur de peau : "Trop souvent, cet acte violent qui a abouti à la mort de Trayvon Martin se répète dans les rues de notre pays".

"Le profilage racial doit cesser, M. le président. Ce n'est pas parce que quelqu'un porte une capuche que c'est un voyou", a dit l'élu avant d'être interrompu par le président de séance.

Utilisant son marteau pour réclamer le silence, le républicain du Mississippi Gregg Harper a invité Bobby Rush à retirer sa capuche ou à sortir de la Chambre, avant de déclarer : "le président rappelle aux élus que la clause 5 de la règle 17 interdit le port de couvre-chef dans la Chambre lors des séances".

Le représentant de l\'Illinois Bobby Rush à la Chambre des représentants, à Washington (Etats-Unis).
Le représentant de l'Illinois Bobby Rush à la Chambre des représentants, à Washington (Etats-Unis). (REUTERS)