Costa Rica : le volcan Turrialba crache une colonne de fumée haute de trois kilomètres

Le Turrialba a craché vendredi une énorme colonne de fumée, entraînant la fermeture de nombreux établissements scolaires de la capitale.

Le volan Turrialba, pendant son éruption, le 20 mai 2016, au Costa Rica.
Le volan Turrialba, pendant son éruption, le 20 mai 2016, au Costa Rica. (EZEQUIEL BECERRA / AFP)

Le volcan Turrialba, dans le centre du Costa Rica, est entré vendredi 20 mai en éruption, projetant des quantités de fumée et de cendres que le vent a poussé jusqu'à la capitale San José. Une forte odeur de soufre a envahi les rues de San José, à 30 kilomètres à l'est du volcan, et les localités voisines, où les cendres recouvraient les voitures et les meubles. "Je crois que c'est l'éruption la plus forte de ces six dernières années", a déclaré à la presse le vulcanologue Gino Gonzalez, alors que la colonne de cendres était haute de 3 kilomètres.

Plusieurs établissements d'enseignement ont été fermés à San José et dans d'autres villes du Costa Rica. Et des centaines de personnes présentant des problèmes respiratoires ou des maladies de peau se sont pressés dans les hôpitaux. La Commission nationale des situations d'urgence (CNE) a recommandé à la population d'utiliser des masques et des vêtements fermés pour réduire les contacts avec les cendres.

Le volcan, qui culmine à 3 340 mètres au-dessus du niveau de la mer, a d'abord eu trois éruptions relativement peu importantes jeudi, mais son activité s'est intensifiée vendredi avec plusieurs fortes éruptions. La CNE a activé des plans d'urgence pour les municipalités d'Alvarado et de Turralbia, proches du volcan, et a contacté les autorités du principal aéroport international du Costa Rica afin qu'elles se préparent pour le cas où les cendres obligeraient à suspendre les vols. En mars 2015, déjà, le Turrialba avait provoqué la fermeture de l'aéroport de San José.