Cet article date de plus de douze ans.

Colère d'Obama contre les primes à Wall Street

Barack Obama a estimé que les primes reçues par les banquiers de Wall Street en 2008 étaient "honteuses"
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Barack Obama (© France 2)
Barack Obama a estimé que les primes reçues par les banquiers de Wall Street en 2008 étaient "honteuses"Barack Obama a estimé que les primes reçues par les banquiers de Wall Street en 2008 étaient "honteuses"

Le président américain s'est emporté jeudi contre les primes que les sociétés de Wall Street ont continué à verser à leurs employés l'année dernière.

Résultat, une sénatrice démocrate proche de Barack Obama, Claire McCaskill, va déposer une proposition de loi pour plafonner les revenus des cadres des sociétés qui reçoivent une aide du gouvernement.

Les autorités de l'Etat de New York avaient indiqué mercredi que les établissements de Wall Street avaient versé 18,4 milliards de dollars de primes à leurs salariés l'an dernier.Il va falloir "que les gens de Wall Street, qui demandent de l'aide, fassent preuve de retenue, de discipline et de davantage de sens des responsabilités", a déclaré Barack Obama, alors la crise paraît s'aggraver en raison notamment de la suppression de dizaines de milliers d'emplois annoncée cette semaine.

Les Américains "n'aiment pas l'idée que des gens creusent un trou plus profond alors qu'on leur demande de le remplir", a dit M. Obama.

Le secteur financier avait bénéficié en 2008 de l'aide fédérale et en particulier d'un plan de 700 milliards de dollars lancé sous son prédécesseur George W. Bush. Il s'agissait de stabiliser et relancer le système financier pour que le crédit circule à nouveau, et que reprennent l'investissement et la consommation.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Amériques

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.