Chili : une "marée rouge" cause la mort de millions de poissons

Le mois d'avril a été le plus chaud jamais enregistré. Au Chili, avec le phénomène El Niño, des millions de poissons ont été retrouvés morts. Une pollution aux algues qui a des conséquences sur toute l'économie locale.

FRANCE 3

Sur le sable noir, il n'y a plus qu'un amas de sardines mortes. Des poissons par milliers qui pourrissent sur cette plage du sud du Chili et dégagent une odeur de putréfaction. En deux semaines, plus de 20 personnes ont été intoxiquées et les pêcheurs se retrouvent au chômage forcé. "Les gens se méfient dans la région, plus personne ne veut manger du poisson, et nous on ne vit que de la pêche", se désole Alan Ulloa, pêcheur.

El Niño mis en cause dans ce phénomène

La responsable de cette hécatombe : l'algue rouge. Elle absorbe l'oxygène de l'eau et génère des toxines vénéneuses. Sur les plages chiliennes, plus de 500 tonnes de poissons ont déjà été ramassées. Pour expliquer la "marée rouge", certains scientifiques évoquent le phénomène climatique El Niño. "El Niño a engendré une hausse de la température de l'eau et des modifications des courants de l'océan et des vents qui génèrent toutes les conditions pour un développement incontrôlable de l'algue", explique Nicolas Bambach, directeur de recherches à l'Université catholique du Chili.

Les pêcheurs accusent eux l'industrie du saumon d'avoir rejeté des poissons contaminés par l'algue, mettant en péril les autres espèces. Furieux, ils manifestent depuis plusieurs jours à Santiago, parfois de manière violente. Le gouvernement chilien a lancé une alerte sanitaire dans deux régions. Il a également commencé dimanche à verser des aides financières à quelques 5 000 familles.

Le JT
Les autres sujets du JT
Six cent tonnes de sardines mortes ont été retrouvées à Tolten (Chili), dimanche 15 mai 2016.
Six cent tonnes de sardines mortes ont été retrouvées à Tolten (Chili), dimanche 15 mai 2016. (AP)