Cet article date de plus de sept ans.

Un ado, qui dit s'être caché dans le train d'atterrissage d'un avion, survit à un vol Californie-Hawaï

Agé de 16 ans, il a passé cinq heures et demie dans le train d'atterrissage d'un appareil lors d'un vol entre San José (Californie) et Maui (Hawaï). Mais des enquêteurs s'interrogent sur son parcours.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Un adolescent dit avoir passé cinq heures et demie dans le train d'atterrissage d'un avion de la compagnie Hawaiian Airlines, dimanche 20 avril 2014. (DR)

L'adolescent est un miraculé. Un jeune homme de 16 ans a survécu après avoir passé un vol dans le train d'atterrissage d'un avion de ligne entre la Californie et Hawaï, a annoncé dimanche 20 avril la compagnie aérienne Hawaiian Airlines.

Le garçon a été repéré par des agents au sol lorsque l'avion, en provenance de San José, s'est posé sur la piste de l'aéroport de Maui après cinq heures et demie de vol à quelque 38 000 pieds (11 580 mètres) d'altitude. 

Un "miracle"... 

La compagnie ne s'explique pas comment l'adolescent a pu survivre aux conditions de froid extrême en haute altitude, ainsi qu'au manque d'oxygène. Il a sans doute "perdu conscience à 10 000 pieds", environ 3 000 mètres d'altitude, et retrouvé ses esprits une heure après l'atterrissage, a indiqué un porte-parole du FBI. C'est alors qu'il est descendu du train d'atterrissage et s'est retrouvé sur le tarmac où le personnel de la compagnie aérienne l'a découvert. "Notre préoccupation première, pour l'heure, c'est la santé de ce garçon qui a eu la chance exceptionnelle de survivre", a expliqué cette dernière.

Pour l'expert aéronautique Jeff Wise, cité par CNN (en anglais), "cela semble incroyable. Etre dans un train d'aterrissage, c'est comme se retrouver soudainement au sommet du mont Everest". Pour l'expert Bernard Chabbert, cité par Europe 1, "il faut imaginer que l’on est dans une espèce de caisse métallique, que l’on surplombe les roues, avec le bruit des réacteurs, il y a la vitesse, le vent… Et ensuite, quand l’avion a décollé, les roues remontent dans la soute, il faut éviter de se faire écraser, c’est suicidaire."

... ou un mensonge ?

Par ailleurs, le FBI enquête afin de retracer le voyage du jeune homme. S'il arrive que des candidats à l'immigration clandestine prennent le risque de voyager ainsi cachés, cet adolescent ne correspond pas à ce profil, selon ce qu'il a déclaré aux enquêteurs. Il s'est dit originaire de Santa Clara, en Californie, et a assuré qu'il s'était enfui de chez lui, souligne le Los Angeles Times. Enfin, le jeune homme n'avait pas de papier d'identité sur lui, et ne disposait pour seul bagage que d'un peigne, poursuit CNN

Les enquêteurs, qui étudient notamment les images des caméras de vidéosurveillance des aéroports de San José et de Maui, doutent de sa version des faits : "Cela ne fait aucun sens", a expliqué le porte-parole du FBI. 

Selon les deux aéroports, le jeune homme a été filmé en train d'escalader la barrière qui mène au tarmac de l'aéroport international de San José avant de se diriger vers l'avion hawaïen, duquel on le voit sortir plusieurs heures plus tard.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Amériques

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.