Cet article date de plus de sept ans.

Bolivie: une avancée dans la reconnaissance des droits des transsexuels

Le Parlement bolivien vient de voter une loi offrant la possibilité de changer de sexe. C'est une avancée considérable pour la communauté transsexuelle dans ce pays où la société reste pourtant très conservatrice.
Article rédigé par Laura Martin
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min
Des députés et sénateurs boliviens lors d'une session extraordinaire en 2013. (JORGE BERNAL / AFP)

Avec la signature du projet de loi sur l'identité sexuelle, la Bolivie fait un pas de plus vers la reconnaissance des transsexuels.
Le texte doit être encore ratifié par le Sénat, mais cette étape ne serait maintenant plus qu'une formalité d'après El País.

Il sera alors possible de changer d'identité sexuelle légalement en Bolivie, et passer du masculin au féminin sur ses papiers, par exemple. Des militants de la communauté transsexuelle présents dans la Chambre des députés ont pleuré de joie à l'annonce de la signature, le 19 mai dans la soirée, comme on peut le voir sur ce tweet:


«Aujourd'hui, nous avons renforcé les droits de certains Boliviens, sans pour autant toucher à ceux des autres», déclare dans El País Manuel Canelas, le seul député ouvertement homosexuel du pays, à l'origine du projet de loi.

Valeurs traditionnelles
Le vote favorable des députés n'allait pas de soi dans une société aussi conservatrice. Manuel Canelas est par exemple le seul homme politique gay connu dans tout le pays.

El País relève qu'un peu avant le vote de la loi sur l'identité sexuelle, les députés ont approuvé des lois sur la famille qui établissent que celle-ci est faite d'un homme et d'une femme.

La décision du 19 mai est donc historique car la Bolivie se doterait pour la première fois d'une loi directement adressée aux gays, lesbiennes et trans. Peu de pays d'Amérique latine ont ouvert la voix.

Et ailleurs sur le continent?
L'Argentine, comme pour le mariage homosexuel, a été le premier pays à adopter une loi sur l'identité de genre, en 2012. La Colombie l'a suivi. Et désormais le Chili et quelques Etats mexicains réfléchissent au sujet.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.