Le Mexique accorde l'asile politique à Evo Morales après sa démission de la présidence bolivienne

La future présidente par intérim de la Bolivie, Jeanine Añez, annonce de son côté qu'une élection présidentielle aura lieu dans les prochaines semaines.

Le président bolivien Evo Morales à El Alto, en Bolivie, le 10 novembre 2019.
Le président bolivien Evo Morales à El Alto, en Bolivie, le 10 novembre 2019. (CARLOS GARCIA RAWLINS / REUTERS)

Demande acceptée. Le Mexique a décidé, lundi 11 novembre, d'accorder l'asile politique à Evo Morales, le président bolivien qui a démissionné. La ministre mexicaine de l'Intérieur "Olga Sanchez Cordero a décidé d'accorder l'asile politique à Evo Morales. Sa vie et son intégrité physique sont menacées", a déclaré son collègue des Affaires étrangères, Marcelo Ebrard, lors d'une conférence de presse à Mexico"Mexico s'est toujours distingué tout au long de son histoire pour avoir protégé ceux qui cherchaient un réfuge", a-t-il aussi déclaré. 

Le président mexicain avait auparavant félicité Evo Morales d’avoir décidé de démissionner pour apaiser la situation. "Nous relevons l'attitude responsable du président de la Bolivie, Evo Morales, qui a préféré renoncer à exposer son peuple à la violence", avait écrit Andres Manuel Lopez Obrador sur Twitter.

Un nouveau président d'ici fin janvier

De son côté, Jeanine Añez est déjà au travail. Appelée en vertu de la Constitution à prendre la présidence de la Bolivie par intérim, l'actuel deuxième vice-présidente du Sénat bolivien annonce la prochaine convocation d'une élection présidentielle afin que "le 22 janvier nous ayons un président élu". "Nous allons convoquer des élections avec des personnalités qualifiées qui vont conduire le processus électoral afin de refléter ce que veulent tous les Boliviens", a-t-elle déclaré à son arrivée au Parlement, lundi 10 novembre. Les successeurs prévus par la Constitution en cas de départ du président ont en effet tous démissionné avec lui : le vice-président Alvaro Garcia, la présidente et le vice-président du Sénat et le président de la Chambre des députés.