Envoyé spécial, France 2

VIDEO. Pourquoi cet éleveur brésilien va continuer à mettre le feu à la forêt amazonienne

Qui met le feu à l'Amazonie ? Cet éleveur brésilien l'a-t-il déjà fait pour déforester ? "Bien sûr ! On met le feu partout, au Brésil. Comment vous voulez qu'on vive, si on ne déforeste pas ?" L'indignation du monde devant l'Amazonie qui brûle, João Antonio a du mal à la comprendre. Voici ses explications face à la caméra d'"Envoyé spécial".

ENVOYÉ SPÉCIAL / FRANCE 2
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

A l'été 2019, les images de l'Amazonie en feu ont scandalisé le monde entier. En un an, la déforestation a presque doublé dans cette région. Elle serait liée à 60% à l'industrie de la viande. La plus grande forêt tropicale du monde menacée… parce que nous mangeons trop de viande ? Une équipe d'"Envoyé spécial" est allée au Brésil, dans l'Etat du Rondônia, pour comprendre le rapport entre un steak et la destruction de la forêt amazonienne.

Ce que les journalistes ont découvert, ce sont des pâturages, qui partout remplacent la forêt. En vingt ans, dans la région, le nombre de vaches est passé de 5 à 14 millions. Et pas de vaches sans feux : cette pratique ancestrale est utilisée pour déforester et fertiliser les terres. Pendant des décennies, les éleveurs ont été explicitement encouragés à détruire la forêt. Dans les années 1960, quand l'Etat a lancé la colonisation de l'Amazonie, des milliers de petits paysans ont été incités à s'y installer en abattant les arbres.

"Si on ne déforestait pas, l'Etat reprenait nos terres"

C'est exactement ce que raconte João. Cet éleveur possède une ferme de 250 bœufs destinés à la viande. Et pour lui, qui reconnaît avoir déjà déforesté 42 hectares, le choix entre un arbre et une vache est vite fait. Il est le seul ici à avoir accepté de parler face caméra : "Moi, ça fait quarante ans que je suis en Amazonie. Je suis arrivé quand j'étais enfant. L'Etat a donné des terres à mes parents en leur demandant de déboiser. A l'époque, si on ne déforestait pas, ils reprenaient nos terres pour les donner à d'autres. Et maintenant, c'est le contraire ? On nous dit que ce n'est pas bien ?" 

Alors l'indignation du monde devant l'Amazonie qui brûle, João Antonio ne la comprend pas vraiment… et il va continuer à mettre le feu. "Comment vous voulez qu'on vive, si on ne déforeste pas ? questionne-t-il. On doit déboiser si on veut planter de l'herbe pour les pâturages. Comment pourrait-on survivre, nous, dans la forêt ? Il n'y a que les indigènes qui peuvent survivre dans la forêt. On a besoin de vaches. C'est ce qui nous fait vivre."

Extrait de "L'Amazonie sur le grill", un reportage à voir dans "Envoyé spécial" le 7 novembre 2019.

Franceinfo est partenaire de la consultation "Agissons ensemble pour l'environnement" avec Make.org. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.

Pourquoi cet éleveur brésilien va continuer à mettre le feu à la forêt amazonienne
Pourquoi cet éleveur brésilien va continuer à mettre le feu à la forêt amazonienne (ENVOYÉ SPÉCIAL / FRANCE 2)