VIDEO. Incendies en Amazonie : les ravages de la déforestation

Au Brésil, les départs de feu en forêt amazonienne augmentent au même rythme que les opérations de déforestation. Pour le chercheur Plinio Sist, du Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (Cirad), le lien entre déforestation et incendies est clair. 

Le "poumon de la planète" en proie à des flammes dévastatrices. En seulement 48 heures, au Brésil, près de 2 500 nouveaux incendies se sont déclarés, a rapporté l'Institut national de recherche spatiale (INPE), jeudi 22 août. Pas moins de 75 336 feux de forêt ont été relevés dans le pays entre le début d'année et mercredi – une augmentation de 84% par rapport à la même période l'an dernier. 

En un an, entre juin 2018 et juin 2019, la déforestation a augmenté précisément au même rythme. "Sur les dix communes qui ont le plus déforesté, sept d’entre elles avaient le plus grand nombre de départs de feu", relève auprès de franceinfo Plinio Sist, chercheur et spécialiste des forêts tropicales au Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (Cirad). "Il y a effectivement un lien direct entre la volonté de déforester et le départ d’incendies en ce moment en Amazonie."

Un "sentiment d'impunité" pour défricher

Comment expliquer ce lien de cause à effet ? D'après Plinio Sist, les départs de feu sont une technique fréquemment utilisée pour déboiser en Amazonie. "C’est un outil très efficace pour la déforestation, pour ensuite permettre l’installation de pâturages et, dans des phases ultérieures, de soja", développe le chercheur. "On exploite plusieurs fois la forêt pour ses bois précieux, ensuite on abat les arbres restants, on laisse sécher et on met le feu", poursuit-il.

Mais avec la sécheresse, et faute de contrôle des opérations de déforestation, certains de ces feux s'étendent rapidement, devenant hors de contrôle. Pour Plinio Sist, la combinaison de ces deux facteurs explique la situation actuelle en Amazonie. Non seulement la sécheresse est importante, mais "il y a eu un relâchement de la part du gouvernement fédéral pour lutter contre la déforestation", analyse le spécialiste. "Donc, sur le terrain, il y a une sorte de sentiment d’impunité qui fait que la déforestation, depuis quelques années maintenant, reprend." 

Des incendies en pleine forêt amazonienne au Brésil, vus depuis le ciel, le 11 août 2019. 
Des incendies en pleine forêt amazonienne au Brésil, vus depuis le ciel, le 11 août 2019.  (HO / NASA EARTH OBSERVATORY / AFP)