Brésil : les feux de forêt en Amazonie en hausse de 30% en 2019

La nécessité de protéger l'Amazonie brésilienne a été mise en lumière en 2019 par une déforestation record, en une décennie, sous l'administration du président Jair Bolsonaro. 

Une photo d\'un incendie au Pantanal, diffusée par le gouvernement de l\'Etat Mato Grosso, le 30 octobre 2019.
Une photo d'un incendie au Pantanal, diffusée par le gouvernement de l'Etat Mato Grosso, le 30 octobre 2019. (CHICO RIBEIRO / MATO GROSSO DO SUL STATE GOVERNM / AFP)

Le nombre d'incendies de forêt en Amazonie brésilienne a augmenté de 30% en 2019 par rapport à l'année précédente, indique, mercredi 8 janvier, l'Institut national de recherches spatiales (Inpe). C'est dans le Pantanal, plus grande zone humide de la planète et sanctuaire de la biodiversité, que la hausse a été la plus forte, avec six fois plus d'incendies sur un an. Un total de 89 178 foyers d'incendie ont été détectés en Amazonie brésilienne en 2019, par rapport aux 68 345 de 2018, selon ces données.

Pour le seul mois d'août, 30 901 incendies ont été enregistrés. Cette recrudescence des feux de forêt en Amazonie, essentiellement le fait de la déforestation, avait soulevé de vives critiques dans la communauté internationale, notamment en France, à l'encontre de l'administration du président d'extrême droite, Jair Bolsonaro, favorable à des projets de développement économique, notamment minier, en Amazonie.

La déforestation en Amazonie brésilienne a atteint des niveaux record l'an dernier, dépassant les 10 000 km2 entre août 2018 et juillet 2019, pour la première fois depuis 2008. Le nombre d'incendies en Amazonie avait été plus élevé en 2017, avec 107 439 foyers, mais loin du record de 2004 (218 637 foyers).