Cet article date de plus de cinq ans.

"Allô ? Suis-je bien sur Terre ?" : l'astronaute Tim Peake se trompe de numéro de téléphone

L'astronaute britannique Tim Peake, qui a rejoint la Station spatiale internationale le 15 décembre, a provoqué une vive émotion à une anglaise en composant un faux numéro de téléphone depuis l'espace. Elle a cru à un canular. Il s'en est excusé sur Twitter.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (L'astronaute britannique Tim Peake, à son départ du cosmodrome de Baïkonour le 15 décembre. © REUTERS/Dmitry Lovetsky)

Ce n'est pas tous les jours que l'on peut recevoir les excuses officielles d'un astronaute dans une station spatiale. C'est ce qui arrive en ce jour de Noël à une vieille dame anglaise, qui cru à un canular en entendant un homme lui demander très sérieusement au bout du fil s'il était bien sur Terre. Un véritable coup de téléphone pourtant, passé depuis la Station spatiale internationale (ISS), par l'astronaute britannique Tim Peake, dit "Major Tim", en référence à la célèbre chanson de David Bowie dans laquelle - notons-le au passage - personne ne répond à l'appel téléphonique.

"Ce n'était pas un canular, seulement un faux numéro ", a-t-il expliqué sur son compte Twitter. Il y présente par ailleurs ses plus plates excuses.

"Major Tim", 43 ans, a décollé du cosmodrome de Baïkonour, au Kazakhstan, avec un Américain, Tim Kopra et un Russe Iouri Malentchenko le 15 décembre. Depuis, il est devenu une véritable star en Grande-Bretagne, tout d'abord parce qu'il est le premier Britannique à se rendre dans l'espace depuis Helen Sharman en 1991. Ensuite parce qu'il apporte une chose qui manque cruellement au vide intersidéral : l'humour britannique. Outre ses mésaventures téléphoniques (n'arrivant pas à joindre ses parents, il leur a laissé un message sur leur répondeur qui deviendra sans doute une archive unique en son genre), il annoncé qu'il allait courir le marathon de Londres depuis l'espace, le 24 avril prochain. En attendant, il a connu un septième ciel gastronomique avec un pudding préparé par des écoliers qui l'a rejoint là-haut, tandis qu'un sandwich au bacon avait été prépositionné à son intention dans l'ISS.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.