Voitures d’occasion : une seconde vie en Afrique

Publié
Durée de la vidéo : 3 min
Voitures d’occasion : une seconde vie en Afrique -
Voitures d’occasion : une seconde vie en Afrique Voitures d’occasion : une seconde vie en Afrique - (France 2)
Article rédigé par France 2 - N.Bertrand, P.Favennec, C.Chauvet, J.Barrere
France Télévisions
France 2
De nombreuses vieilles voitures dont les Européens ne veulent plus sont envoyées en Afrique, dans de grands parcs automobiles où des clients viennent faire leurs courses. Reportage au Togo.

Sur un port au Togo, des milliers de voitures attendent une seconde vie. Elles roulaient autrefois sur nos routes, en Europe, mais nous n’en voulons plus, car elles sont trop vieilles, trop polluantes. Alors, elles sont expédiées en Afrique par des revendeurs spécialisés au lieu de partir à la casse. Le véhicule le moins cher est vendu 2 500 euros, mais il faut souvent compter le double pour une voiture correcte. Certaines sont en très mauvais état, elles ont entre 15 et 20 ans. Mais c’est souvent la seule option pour les acheteurs, ici en Afrique de l’Ouest.

Pas d’usines de voitures

Il n’y a pas d’usines de voitures, alors il faut se rabattre sur ces véhicules de seconde main. Quatre à cinq millions de ces véhicules arrivent chaque année en Afrique, c’est près de la moitié des voitures d’occasions vendues dans le monde. Les pouvoirs publics disent avoir pris des mesures et ouvert un observatoire des transports terrestres.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.